Comment faire une introduction qui tue sur le web ?

Comment faire une introduction qui tue sur le web ?

Toc toc toc ! Y’a quelqu’un ?

Original pour bien commencer une introduction, n’est-ce pas ?

Disons que ça change de « Dans cet article, vous allez  », « Depuis 2012, il semblerait que  », « En 1938, Charles B. a dĂ©couvert  » (ne cherchez pas, il n’existe pas 😅).

Bref, la premiĂšre phrase est toujours la plus difficile Ă  Ă©crire, mais c’est la plus importante !

Attirer l’attention, capter le lecteur et lui donner envie de rester sur votre site web, voilà le pouvoir d’une introduction hypnotique !

Facile à dire


Ne vous inquiétez pas, on va vous donner des conseils de killeuses pour bien démarrer vos articles de blog.

Et le must ? Toutes nos astuces peuvent ĂȘtre utilisĂ©es sur d’autres contenus web : newsletters, publications pour les rĂ©seaux sociaux, mails de dĂ©marchage, pages de vente, etc.

Allez, on y va ?

Comment faire une super intro ?

C’est parti !

Comment commencer une introduction d’article de blog ?

Le plus dur pour rĂ©diger une bonne introduction, c’est de commencer l’introduction.😂

Oh punaise, on est mal parties là
 😅

Tout le monde le sait : la page blanche fait peur, les premiers mots ne sortent pas et on efface au moins 10 fois la premiĂšre phrase.

Alors pour vaincre le syndrome de la page blanche, commencez par écrire toutes vos idées (sans rédiger) et visualisez le plan de votre contenu.

Vous savez pourquoi ?

Parce que l’intro est finalement un condensĂ© et un billet d’entrĂ©e Ă  la lecture de votre article de blog.

Donc c’est impossible de faire une introduction parfaite et attirante si vous n’avez encore aucune idĂ©e de ce que va contenir votre texte.

Et dĂšs lors que vous vous sentez prĂȘt, lancez-vous !

Certains vous diront qu’ils Ă©crivent l’introduction en dernier, d’autres avant mĂȘme de commencer Ă  rĂ©diger
 Peu importe, faites comme vous le sentez.

Retenez juste une chose : la premiĂšre phrase est la plus importante et elle doit donner envie de lire les suivantes.

Il faut frapper fort ! 😎

Vous pouvez vous amuser à lire les premiùres phrases de nos articles pour vous inspirer.😊

Celle-ci c’est ma prĂ©fĂ©rĂ©e :

L’article est ici
 Attention, si vous avez faim, je vous le dĂ©conseille !

Il n’y a pas de formule magique pour bien commencer une intro, mais essayez surtout de faire court ! Si vous dĂ©butez un article de blog avec une phrase de 5 lignes, vous allez faire fuir vos lecteurs rapidement !

Laissez place Ă  votre imagination, votre humour, la curiositĂ©, des mots de jargon, du second sens, une question courte, une phrase de visualisation
 Bref, il existe une multitude d’idĂ©es pour rĂ©diger ses premiers mots.

Vous remarquerez que Do et moi ne commençons jamais de la mĂȘme maniĂšre. On Ă©crit au feeling, et ça, le lecteur le ressent !

Faites vous confiance et mettez-vous dans la peau de votre audience. Comment aimeriez-vous qu’on capte votre attention ?

Comment construire une introduction ?

La chose la plus importante Ă  retenir pour construire une introduction qui plait et donne envie de lire l’article, c’est la simplicitĂ© et le « droit au but ».

Ne faites surtout pas de blabla, de prose, de tournure longue ou complexe et allez à l’essentiel.

Mettez-vous en mode killeur et ne lñchez surtout pas votre cible.😎

Et baaaaaam ! En plein dans le mil !

En quelques lignes, votre visiteur doit savoir ce qu’il va trouver dans l’article, de maniĂšre claire et prĂ©cise.

Quelques astuces concrĂštes pour savoir comment faire une intro :

  • des phrases simples ;
  • pas ou peu de mots de liaison du type « cependant, nĂ©anmoins, ainsi » ;
  • sauts de lignes pour aĂ©rer ;
  • attiser la curiosité ;
  • donner envie de lire la suite ;
  • ĂȘtre prĂ©cis et authentique sur le contenu de l’article.

Des structures et formules pour rédiger des introductions au top

Comme je vous l’ai dit, il n’existe pas de formule magique, mais il existe une multitude de formules et techniques !

La structure AIDA : un incontournable

Pour faire une bonne intro, il vous suffit de prendre une structure type et de la personnaliser à chaque fois, c’est cool nan ?

La méthode AIDA reste la plus courante et la plus facile.

👉 Attention, IntĂ©rĂȘt, DĂ©sir, Action.

Attirez l’attention avec les premiers mots, montrez l’intĂ©rĂȘt de votre article, crĂ©ez du dĂ©sir Ă  votre lecteur de poursuivre sa lecture puis faites-le passer Ă  l’action en scrollant et en lisant.😁

Vous voulez un exemple concret ?

Vous pouvez dĂ©cortiquer mon intro, tout y est !

introduction aida

Et si vous m’avez lue jusqu’ici, je considĂšre que mon intro a bien fonctionné ! 😊

La structure PAS : délicate mais efficace

TrÚs utilisée en copywriting, la méthode PAS est parfaite pour les formats courts.

ProblĂšme, Agiter, Solution.

DĂšs l’introduction, vous faites comprendre Ă  votre lecteur qu’il a un problĂšme et que vous allez le rĂ©soudre.

Ensuite, vous insistez encore plus profondément (autrement dit, vous remuez le couteau dans la plaie) puis vous le faites respirer en lui proposant de trouver LA solution dans votre article.

Personnellement, je pense que cette formule est vraiment Ă  utiliser avec prĂ©caution, car elle peut vite devenir caricaturale si elle n’est pas maĂźtrisĂ©e.

Je ne la conseille donc pas aux dĂ©butants, Ă  moins de vraiment bien connaĂźtre votre audience et d’ĂȘtre assez Ă  l’aise sur ses problĂ©matiques.

La pyramide inversée ou le teasing : un choix cornélien

Deux Ă©coles s’affrontent dans le choix des informations Ă  donner dĂšs l’intro.

👉 La pyramide inversĂ©e, qui consiste Ă  donner toutes les informations importantes dĂšs le dĂ©part. Pour faire simple, c’est comme si votre intro prenait pour rĂŽle votre conclusion.

Sur le web, les lecteurs sont trĂšs pressĂ©s et veulent les infos cruciales rapidement, donc la mĂ©thode de la pyramide inversĂ©e est bien adaptĂ©e, mais vous risquez de faire partir vos visiteurs avant la fin. Sauf si, bien sĂ»r, vous avez un talent certain pour garder leur attention et les mener au bout de l’article avec brio.

Bitmoji Image
Dans ce cas, c’est la classe !

👉 Le teasing (ceux qui me connaissent le savent : je suis fan !), qui consiste Ă  en dire sans trop en dire, attiser la curiositĂ©, jouer avec malice, tout en dĂ©livrant les bonnes infos au bon moment. Attention, il faut quand mĂȘme dans votre intro qu’on sache ce dont vous parlez dans votre article !

La meilleure des techniques pour entraüner le lecteur dans votre univers, dùs l’introduction : le storytelling

Qu’est-ce qu’une introduction qui fonctionne ?

C’est une intro qui ouvre les portes Ă  une histoire, un univers, une personnalitĂ©.

C’est une rencontre entre le lecteur et son lecteur, un dialogue, une transmission.

En tout cas, c’est de cette maniĂšre que j’écris au quotidien chacun de mes contenus.
(Eh oui cher lecteur, nous sommes en train de partager quelque chose, en ce moment mĂȘme, donc merci Ă  vous de me lire.😊)

La technique la plus puissante et la plus entrainante que je connaisse, c’est sans aucun doute le storytelling.

C’est l’art de raconter une histoire pour faire passer un message.

Par exemple, si demain je veux faire un article sur les prĂ©parations pour gĂąteau (😋), voici comment je pourrai le mettre en scĂšne :

« Vous rappelez-vous la derniĂšre fois que votre belle-mĂšre est venue Ă  l’improviste ? Tous vos placards Ă©taient vides et vous Ă©tiez trĂšs gĂȘnĂ©e de ne pas pouvoir lui servir un dĂ©licieux gĂąteau maison. Le faire ? Pfff, ça prend trop de temps ! Allez, ni une ni deux, cachez TOUJOURS une prĂ©paration pour gĂąteau dans un de vos placards. Comme ça, la prochaine fois que belle-maman viendra, vous pourrez vous la couler douce et faire bonne figure (ou plutĂŽt vous la pĂ©ter 😎) en lui confectionnant un gĂąteau en moins de 2 minutes. Le temps de cuisson ? Comptez 10 minutes, idĂ©al pour prĂ©parer le cafĂ© et accueillir belle-maman comme il se doit. »

C’est juste un exemple hein, mais c’est quand mĂȘme mieux que :

« Les prĂ©parations pour gĂąteau sont trĂšs pratiques afin de se prĂ©munir de toute Ă©ventuelle arrivĂ©e Ă  l’improviste. De plus, le temps de cuisson est rapide : 10 minutes. »

VoilĂ  pourquoi la rĂ©daction d’un article de blog est beaucoup plus attrayante quand elle raconte une histoire, relate des faits, s’imprĂšgne d’un univers et retranscrit la personnalitĂ© du propriĂ©taire du site Internet.

Et comme pour toutes les scĂšnes de thĂ©Ăątre, on ouvre les rideaux dĂšs l’ouverture, c’est-Ă -dire dĂšs le texte introductif !

bow

Erreurs Ă  ne surtout pas faire dans une introduction sur le web

Écrire une introduction n’est pas forcĂ©ment chose facile, mais ne vous inquiĂ©tez pas, on ne vous demande pas l’introduction d’une dissertation. C’est mĂȘme tout le contraire !

Inutile de prĂ©senter les grandes parties avec les axes de lecture du style : « Dans la premiĂšre partie, vous dĂ©couvrirez
 Puis dans la seconde partie, nous verrons  »

Non, non, non, on n’est plus Ă  l’école !

Le web fonctionne trĂšs diffĂ©remment de tout ce qu’on nous a appris quand on Ă©tait gosse.

De la mĂȘme maniĂšre, votre introduction doit s’adapter Ă  chaque contenu :

  • sujet abordé ;
  • style et ton du texte ;
  • audience visĂ©e ;
  • objectif du contenu ;
  • importance du message Ă  dĂ©livrer.

Soyez donc libres de personnaliser votre accroche selon vos différents articles de blog.

La meilleure introduction est celle qui VOUS ressemble, qui vous correspond et qui saura attirer et garder l’attention du lecteur. Éclatez-vous et dĂ©marquez-vous, rien n’est plus puissant sur le web (selon moi 😊) !

D’autres idĂ©es pour bien commencer des contenus web ?

Adeline MANGIAROTTI

đŸ’„Killeuse du webđŸ’„

Laisser un commentaire

Cet article a 2 commentaires

  1. Manon

    Moi qui ai toujours du mal Ă  commencer mes textes, merci beaucoup pour cet article !
    J’ai lu tous vos articles et j’adore votre style !