Devenir community manager : sans diplôme et en ligne

You are currently viewing Devenir community manager : sans diplôme et en ligne

Devenir community manager vous tente ? Mais créer du contenu sur le web, ça veut tout dire et rien dire, on est d’accord ?

Entre les community managers, les rédacteurs web, les social media managers ou encore les copywriters, tout le monde s’y perd parmi les métiers du web et les clients eux-mêmes ne savent plus à qui faire appel.

Donc aujourd’hui, on va mettre en lumière le métier de community manager, autrement dit le manager de communauté (ça fait tout de suite moins glamour 😅).

Internet, les réseaux sociaux, les likes, les followers, les posts, ça vous parle ? Alors vous vous demandez peut-être comment devenir community manager freelance ?

Créer du contenu sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram ou LinkedIn par exemple et être rémunéré pour ça, tout ceci de chez vous, simplement grâce à votre ordinateur. Le freelance community manager (oui ça marche aussi à l’envers et c’est un mot-clé qu’il fallait que je place, désolée 😅) est un job qui en fait rêver plus d’un.

Mais attention, il n’est pas si simple qu’il n’y parait et si vous voulez vous lancer dans l’aventure, sachez qu’il ne suffit pas de poster quelques publications pour en vivre. Ce métier est très complet et demande beaucoup de connaissances et d’organisation.

Allez, j’arrête le blabla, car mon intro commence à être longue…

Le métier de community manager freelance : c’est quoi exactement ?

Comme ce métier est relativement récent, on a tendance à y mettre ce qu’on veut dedans (comme presque tous les métiers du web finalement 😅).
Pour commencer, si vous confondez le social media manager et le community manager, dites-vous que le premier met en place la stratégie de réseaux sociaux et le second crée le contenu et anime la communauté. C’est plus clair comme ça ? 🤔

Yes

Community manager salarié ou freelance ?

Vous avez le choix entre devenir community manager salarié au sein d’une entreprise ou devenir community manager freelance, c’est-à-dire indépendant. Votre environnement de travail ne sera pas du tout le même. À titre personnel, je trouve que devenir indépendant sur le web, c’est vraiment la classe, parce qu’on travaille de façon libre et personnelle. Par contre, trouver des clients peut être parfois problématique, notamment pour un community manager débutant.

Le community management : les missions

Les missions qui incombent au community management sont riches et variées. Chaque réseau social fonctionne différemment et la capacité d’adaptation est une des clés pour devenir community manager.

La mission principale de ce boulot consiste à développer la présence d’une entreprise sur les réseaux sociaux, travailler son e-réputation et mettre en avant son image de marque. C’est donc une lourde responsabilité, car le community manager communique au nom de l’entreprise et développe la notoriété de la marque. Ce n’est pas sa personnalité ou ses valeurs qui doivent ressortir, mais bien les valeurs de l’entreprise.

Dans le concret, que fait un community manager ? Selon les missions et les clients, il peut être amené à :

  • créer des publications sous toutes les formes : création de contenus écrits, vidéos, photos, infographies, etc.
  • engager, fédérer, fidéliser et animer une communauté : modération des commentaires, réponses aux questions, messages privés, etc.
  • développer les comptes réseaux sociaux de ses clients : augmentation du nombre d’abonnés, partenariats, jeux-concours, etc.
  • analyser les statistiques (les KPIs) pour voir ce qui fonctionne bien ou pas.
  • mettre en place une stratégie de communication digitale, dans le respect de la stratégie social media et de la ligne éditoriale du client.
  • faire une veille concurrentielle pour s’inspirer et toujours avoir une longueur d’avance.

Pour exercer le métier de community manager, vous devez donc comprendre l’écosystème des médias sociaux et plus largement du marketing digital. Assurer une présence sur les réseaux sociaux à vos clients ne suffit pas. Créer une communauté, faire vivre la communauté déjà existante, développer la réputation de l’entreprise, gérer la relation client (y compris les bad buzz 😅), organiser et planifier les contenus sont autant de challenges qui nécessitent des qualités et des compétences nécessaires pour être un community manager de haut vol !

wow

Devenir community manager sans diplôme, c’est possible !

Tous les freelances sur le web le savent, le monde d’Internet est très accessible si vous n’avez pas de diplôme, pas suivi un cursus universitaire ni même le niveau BAC. Ceci n’est pas vrai pour tous les métiers du web bien sûr, mais pour une grande partie.

Alors si la communication sur les réseaux sociaux vous intéresse, le nouveau métier de community manager peut vraiment devenir votre projet web à part entière !

Vous n’avez pas besoin de passer un diplôme, ni même une formation, mais devenir community manager en autodidacte peut s’avérer long et fastidieux, surtout au niveau de la motivation. La maîtrise des outils et des algorithmes paraissent souvent faciles, mais en réalité, communiquer sur les réseaux sociaux de manière professionnelle est très différent que si vous le faites simplement pour vous. Les clients veulent des résultats et désirent bénéficier d’une vraie expertise. Donc suivre une formation en community management me parait indispensable, surtout pour trouver ses premiers clients !

sound good

Que ce soit pour Do ou moi, on a toujours accordé une place très particulière au réseau, que ce soit avec des collègues ou des prestataires divers. Et se former auprès d’un expert et d’une communauté est l’occasion en or pour nouer des liens et vaincre la solitude liée à Internet.

Vous pouvez suivre des formations de community manager en ligne, qui vous apporteront toutes les notions essentielles pour bien débuter.
Mais avant de vous lancer, vérifiez d’abord si vous avez les qualités et compétences requises.😊

Qualités nécessaires pour être community manager

Si vous voulez devenir community manager, vous aurez besoin de quelques compétences indispensables :

  • avoir un bon relationnel (que ce soit à l’écrit ou à l’oral) ;
  • être réactif (les réseaux sociaux demandent beaucoup de disponibilité 😅) ;
  • être créatif (pour concevoir de jolis visuels) ;
  • savoir s’organiser (entre les différents clients et les différents réseaux sociaux) ;
  • avoir une bonne capacité d’adaptation.

Et pour gérer votre micro-entreprise en tant que freelance, vous devrez également avoir l’état d’esprit d’un vrai entrepreneur, vous débrouiller pour générer des revenus qui vous conviennent, gérer votre comptabilité et vos papiers administratifs, etc.

Ne voyez donc pas le métier de community manager comme l’eldorado pour se faire une place sur le web ! On en est bien loin ! C’est un métier à part entière qui demande beaucoup d’investissement personnel.

Compétences requises pour devenir un bon community manager

Si vous voulez devenir un vrai killeur (ou une killeuse 😊) des réseaux sociaux, vous devez notamment :

  • maîtriser un réseau social minimum, et de façon approfondie. Vous pouvez vous spécialiser sur Instagram, Twitter, LinkedIn, Facebook, Pinterest ou autre (je ne voulais pas spécialement citer Tik Tok 😅😂). Le mieux étant quand même d’en maîtriser plusieurs pour avoir plus de clients et varier ses prestations.
  • avoir de bonnes compétences rédactionnelles et savoir comment fonctionne la communication web. Faire des phrases courtes, vous adresser au lecteur, attirer l’attention, éviter les lourdeurs de phrases… Bref, le style d’écriture est très important pour faire passer des messages et rendre vos contenus captivants (le métier de rédacteur web est lui aussi très spécifique).
  • posséder une vraie fibre créative (que je n’ai absolument pas 😅). Vous êtes amenés à créer des contenus divers et variés, tout en respectant l’image de marque de votre client. C’est donc une expertise de la plus haute importance. Travailler sa créativité est une notion essentielle pour se démarquer et attirer l’attention de votre audience.
  • comprendre le fonctionnement et les règles de la communication digitale. Savoir qu’il faut insérer des hashtags par ci par là ne fait pas de vous un pro des réseaux sociaux. Ce qui vous permettra de devenir un expert en la matière, c’est de comprendre comment fonctionnent les algorithmes sur le web, que ce soit en référencement naturel (SEO), en référencement payant (SEA) ou sur les réseaux sociaux (SMO). Se faire une place dans l’écosystème digital est passionnant, à partir du moment où vous comprenez ce que vous faites, comment le faire et pourquoi vous le faites (#philosophie 😅).
Bitmoji Image

Les killeuses du web donnent leur avis sur les community managers

Depuis 2018, on accompagne des clients de tous horizons dans le développement de leur activité sur le web, notamment grâce à leurs sites Internet. On met en place une stratégie de référencement sur les moteurs de recherche, on rédige des textes optimisés et on donne le coup de feu final avec des textes de vente persuasifs. Tout ceci fait partie de l’écosystème du webmarketing.

Eh bien sachez qu’on a de plus en plus de demandes de clients qui souhaitent travailler leurs réseaux sociaux ! Le métier de community manager a donc de beaux jours devant lui.

De notre côté, on refuse actuellement ces missions parce que justement, on connaît et reconnaît l’expertise des community managers (et des social media managers !). On sait qu’il ne suffit pas de créer du contenu pour les réseaux sociaux, c’est beaucoup plus large que ça !

Dernier conseil : profitez des compétences des uns et des autres pour créer des partenariats. Développeurs web, rédacteurs web, copywriters, social media managers et community managers sont souvent amenés à travailler ensemble sur des projets clients. Alors profitez-en pour trouver de nouvelles missions en vous aidant de vos compères !


Si vous êtes ou souhaitez devenir community manager, n’hésitez pas à partager vos spécialités en commentaires. Pourquoi ? Parce que si on a des clients qui ont besoin de vos services, on pensera à vous !

Adeline MANGIAROTTI

Killeuse du web

Laisser un commentaire

Cet article a 4 commentaires

  1. Cindy

    Encore une fois, votre article est vraiment très complet. Je vous admire pour votre qualité rédactionnelle.

  2. Soupart Julie

    Travailler sur internet me fait rêver. Vos articles sont une bouffée d’oxygène dans ma vie métro boulot dodo !

    1. Oooooooh merci !🥰 Il existe plein de métiers du web ! Trouve celui qui te correspond le mieux et lance-toi ! Rédaction web, réseaux sociaux, SEO, création de site… la liste est longue !